LES ANACHRONIQUES

Mon nom est THEOLONE - Philosophie et bavardage

lundi 29 août 2016

105 - Deuxième jour : l'éclipse totale de soleil

 

Deuxième jour : l'éclipse totale de soleil


Traducteurs hésitants et confus, scribes incertains et pédants, ils ont beaucoup tâtonné pour nous donner les clés, pour nous ouvrir des portes qui nous étaient infranchissables. Ne crois pas que je me moque de ces lettrés patients ou que je les méprise, il leur en fallait, du bon vouloir et du désir pour se lancer dans cette aventure, alors un peu d’orgueil leur sied : eux-mêmes ne savaient trop sur quoi ouvraient ces portes ni s’il en existait qui aillent avec les clés. Il leur fallait décider entre dix ou cent possibilités, entre mille logiques vraisemblables. Alors pourquoi pas des alvéoles feutrées ? Le cosmos a pris aujourd’hui une tournure vaguement compréhensible, alors comment exprimer sans ridicule les tourments de ceux qui sans rien savoir, tentaient le diable et le tiraient par la queue ? A chacun de nous, lecteurs, d’inventer à partir des approximations des scribes la pensée qui fleurissait voici deux mille ans.


Le cosmos a ses mystères et les plus puissants télescopes nous brouillent un peu plus la vue à chaque nouvelle découverte, nous brouillent un peu plus la certitude. Le cosmos est à la mode en ces jours de 1999 avec l’éclipse totale de soleil qui se prépare pour le mois d’août prochain. Quoi de plus simple qu’une éclipse totale de soleil ? Je prends une balle de ping-pong, un gros pamplemousse, une lampe de poche, et je démontre l’éclipse de soleil en deux temps trois mouvements.


Nos philosophes d’autrefois ne connaissaient ni la lampe de poche ni la balle de ping-pong. Je ne suis pas très sûr pour le pamplemousse mais il se peut qu’ils l’aient ignoré aussi. La Malaisie est si loin d’où vient ce fruit à face de carême ! Comment pourraient-ils accéder à l’étincelante vérité ? Faute de la comprendre, ils l’inventaient, ils lui donnaient un son, une texture, une couleur, une majuscule. Ainsi sont nées les alvéoles feutrées, la musique des sphères, la musique de Sphère ; ainsi ils ont fini par créer l’univers, ils l’ont appelé Cosmos, et la connaissance dont nous nous targuons gémirait encore dans sa caverne sans cette invention.

Posté par andremriviere à 16:53 - 103 - CH.01 . Played Twice - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur 105 - Deuxième jour : l'éclipse totale de soleil

Nouveau commentaire