LES ANACHRONIQUES

Mon nom est THEOLONE - Philosophie et bavardage

mercredi 24 janvier 2018

133 - Dix-septième jour : Adoption réciproque


L’adoption primordiale. L’adoption fondatrice. L’adoption réciproque. Peu importent les gènes, je ne vous referai pas le coup du plaisir ; les mêmes yeux les mêmes orteils chacun s’extasie bien inutilement, c’est après la naissance que les vraies ressemblances vont se construire. Le plus tôt est le mieux, mais pourquoi pas à partir de quatre ans, de huit ans, de douze ans, de vingt ans ?

Peut-être y aura-t-il un peu moins de ressemblance et un peu plus de difficultés si l’on s’y prend tard, il faudra être à la fois plus rapide et plus patient, plus audacieux et plus prudent, et l’échec sera plus proche, plus pressant, plus probable. Mais un jour de gloire peut venir où chacun adoptera l’autre, où la fille adoptera le père tout comme il a adopté la fille. Le jeu en vaut la chandelle ; tant qu’elle reste éteinte, tant que tarde le jour de clarté, sans jamais regretter d’avoir joué, il faut continuer d’être audacieux et prudent, patient et rapide, il faut surveiller l’échec qui rôde, du coin de l’œil, jusqu’à ce que la mort nous sépare. Il n’attend qu’une chose, l’échec qui rôde : le découragement qui tue.

Le travail n’aura pas été vain, peu importe le résultat ; je n’ai pas besoin de jour de gloire pour aimer ma fille, j’ai seulement besoin de ce travail de guetteur. Voilà pourquoi, en commençant, j’avais parlé d’humaine volonté. La nature n’a rien à voir dans cette affaire, je la tiens à distance, là-bas dans la campagne lointaine où volent les frelons, où sifflent les serpents, où tonnent les orages, où ne sont que pleurs et grincements de dents. Ne crains rien, petite, je suis là, je guette. Je ne suis pas le plus fort du monde, loin s’en faut, mais je guette. Qu’importe si je meurs sans avoir rien vu venir.

La descendance, le patrimoine, l’éternité, seule la volonté peut nous les donner. Il ne vous reste plus qu’à écouter, une nouvelle fois, le pianiste renfrogné déchiqueter le gigolo. Voilà tout.


Just a gigolo : Août 2001 & avril 2014.

Posté par andremriviere à 22:10 - 131 - CH.04 . La justice et le gigolo - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur 133 - Dix-septième jour : Adoption réciproque

Nouveau commentaire