LES ANACHRONIQUES

Mon nom est THEOLONE - Philosophie et bavardage

samedi 8 décembre 2018

219 - Trente sixième jour . Démonstration

.

17/18.    Il y aurait des exceptions.

Il faudrait faire le tour des exceptions à cette règle que j’aurais aimé inventer, cette règle qui existait déjà depuis longtemps de la transmission du nom et qu’on a érigée en horreur patriarcale, ce qu’elle a pu être en effet alors qu’elle peut être tout autre, ne l’ai-je point déjà expliqué ? Je ne ferai pas ce tour, mais je vais jouer les prolongations, examiner quelques cas qui, paraît-il, seraient des exceptions.

J’ai oublié bien du monde en me penchant sur le monsieur et la dame qui ensemble ont abouti à la naissance d’un enfant, leur enfant. Je n’ai parlé ni des monoparents, ni des homoparents, ni des zéroparents. Je n’ai rien écrit sur ces situations où mes belles histoires n’ont plus cours, où il n’y a plus ni vraiment père ni vraiment mère. On ne va pas manquer de les mettre en travers de mon chemin pour démontrer à quel point je suis un réactionnaire invétéré.

On aime bien démontrer, sur cette place publique. On aime bien asséner de la mathématique sur la réflexion, et des certitudes sur le doute surmonté. Faut-il vous dire qu’on n’est pas dans le registre du théorème ni dans celui du mâle dominant ? Oui, il faut le répéter, en pure perte d'ailleurs ; quoi que j’écrive, vous me démontrerez que je n’ai rien prouvé, vous, vous savez ce que démontrer veut dire, et moi, je m’accrocherai aux branches de sassafras et je répondrai que vous n’aurez rien démontré non plus, et toc. On sera bien avancé, et hop.

Le sujet qui me préoccupe ici n’a rien à voir avec la mathématique, et le peu de logique qui apparaît est du ressort de l’intuition, de la conviction, de la nécessité, de l’impérieux. Oserais-je ajouter que l’expérience y a sa part ? J’ose.

#18/18 à suivre

 

 

Posté par andremriviere à 14:09 - 216 - CH.08 . Au nom du père (III) - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur 219 - Trente sixième jour . Démonstration

Nouveau commentaire