LES ANACHRONIQUES

Mon nom est THEOLONE - Philosophie et bavardage

samedi 4 mai 2019

308 - Quarante-deuxième jour . Impunité

Impunité.

L’impunité vous dis-je. Elle scandalise celui qui s’est vu jeté dans la boue ou balafré dans une rue sombre. Elle encourage le balafreur et bientôt le voici roi du monde. Quelle est cette loi dont on le menace et qui se tait ?

Lorsque l’enfant a vu ainsi prospérer son grand frère balafreur, et en reflet repoussoir son père s’amoindrir dans le respect de l’écrit du savoir et du droit en attendant sagement le bon vouloir des uns et les subventions des autres, comment pourrait-il comprendre soudain qu’il mérite la matraque et la prison en devenant à son tour balafreur ? Et s’il se trouve par quelque concours de circonstances enfin enfermé et puni, il se verra victime, et en déduira comme seule leçon qu’il lui faudra être plus féroce encore pour échapper, la prochaine fois, à ce châtiment injuste venu de ceux qui humilient son père silencieux.

Le droit chemin n’est pas pour demain, Monsieur le Ministre, si vous restez du bon côté de la matraque, si vous vous contentez de sa seule logique sans même vous regarder dans le miroir où se cache votre laideur.

C’est trop tard maintenant, l’enfant est devenu bête féroce qui ne sera pas la première à lâcher prise. C’est à nous, gens de la bonne société car nous le sommes n’est-ce-pas, d’oublier nos matraques et nos prisons et de trouver comment sauver cette énergie, car ils en ont de l’énergie ces enfants perdus, pour eux et pour nous. Il appartient à cette Société où nous vivons, dont nous sommes non comme simples passagers mais comme parties prenantes, de canaliser l’énergie de ses enfants, et de la reprendre si elle déborde, si elle divague, si elle noie.

 

Pour en finir avec l’impunité qu’on nous brandit comme un épouvantail pour faire avaler d’autres couleuvres autrement plus graves, je me souviens que ces brandisseurs d’épouvantails sont parfois les plus impunis de vos impunis.

Septembre et Octobre 2002.

 

FIN du chapitre neuvième : de mauvaire humeur

Posté par andremriviere à 00:33 - 301 - CH.09 . De mauvaise humeur - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur 308 - Quarante-deuxième jour . Impunité

Nouveau commentaire