LES ANACHRONIQUES

Mon nom est THEOLONE - Philosophie et bavardage

lundi 7 janvier 2019

222 - Intermezzo : L'enclume au bois dormant

. Ma chère petite, presque cinquante-quatre années nous séparent et une longue vie dont tu es l’aboutissement. Plusieurs vies en réalité, plusieurs histoires, je fais partie de quelques unes et d’autres me sont étrangères qui n’en sont pas moins importantes pour toi. L’histoire de ton père t’est essentielle et je n’en suis pas, je n’y prétends rien. L’histoire de ta mère passe par moi, tu n’y peux rien. Mon histoire y a toute son importance, ta mère le sait, elle le tait. Je ne saurai jamais ce qui t’a poussée loin de moi, te... [Lire la suite]

samedi 5 janvier 2019

221 - Trente-huitième jour . Mon grand retour

  19/18.    Billet final, 19 billets pour le prix de 18. Une bizarrerie, le nom de l’enfant de deux lesbiennes. Mais ce n’est pas une impossibilité. Alors pourquoi ne pas se pencher sur ce curieux berceau ? Juste histoire de finir mon long plaidoyer par un exemple saugrenu, et une proposition hasardeuse dont je ne fais pas un principe inamovible. Juste une façon de me dire qu’on peut réfléchir à toutes ces éventualités ouvertes une fois déchirée la camisole des principes idéaux et invivables. Je propose... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 24 décembre 2018

220 - Trente-septième jour . De la diversité

. 18/18.    Il y aura une prolongation dans la numérotation, j’en étais sûr. Faut-il aligner comme autant de petits soldats tous les cas de figure où plus rien ne fonctionne dans la transmission du nom ? Ces cas pourront discréditer mes prétentions, ils discréditeront tout autant celles qu’on m’opposera. On peut toujours trouver sous le sabot de son cheval un cas discréditant pour ce qu’on veut discréditer. Et j’avoue qu’au dix-septième paragraphe si j’ai bien compté, je me lasse et je vous sais lassés. Je vais... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 00:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 8 décembre 2018

219 - Trente sixième jour . Démonstration

. 17/18.    Il y aurait des exceptions. Il faudrait faire le tour des exceptions à cette règle que j’aurais aimé inventer, cette règle qui existait déjà depuis longtemps de la transmission du nom et qu’on a érigée en horreur patriarcale, ce qu’elle a pu être en effet alors qu’elle peut être tout autre, ne l’ai-je point déjà expliqué ? Je ne ferai pas ce tour, mais je vais jouer les prolongations, examiner quelques cas qui, paraît-il, seraient des exceptions. J’ai oublié bien du monde en me penchant sur le... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 14:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 24 novembre 2018

218 - Trente cinquième jour . Le combat perdu

. 16/18.    J’ai de plus en plus froid. Il me reste peu de temps et je vais m’enflammer pour me réchauffer. Ton fils pourra te haïr, te mépriser, te traîner devant les tribunaux ; il pourra s’inscrire aux croix de feu, au Medef, à l’UMP, voter pour des extrémistes nationalistes haineux ou pire encore ; il partira à la ville voisine ou à l’autre bout du monde et ne donnera plus jamais de nouvelles, ou bien il prendra toute la place dans la maison et te mettra dehors, te dépouillera jusqu’à l’os. Qu’importe,... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 30 octobre 2018

217 - Trente quatrième jour . Aire de repos

15/18.    Une petite respiration de résumé avant les dernières étapes. On a fait porter aux femmes une partie des chapeaux qu’elles réclamaient, en leur laissant ceux qu’elles avaient déjà. Double tâche, double journée, double vie, double peine. Il est temps que la société, ou plus généralement le corps social, ce machin qu’on me reproche d’invoquer mais je n’ai pas trouvé d’autre mot, se préoccupe de rappeler aux pères qu’ils ont droit eux aussi à la double vie et que, aussi ostensiblement que la mère mais par un... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 23:46 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 24 octobre 2018

216 - CHAPITRE HUITIEME . AU NOM DU PERE 3ème partie (Trente troisième jour)

Trente-troisième jour. La faute du père. 14/18 – Première phase. J’écoute le bruit des énervements qui me parviennent des persiennes fermées. Ils me disent que la transmission du nom paternel fait fi du comportement de l’homme, homme que l’on va décrire indifférent et lointain, volage et violent, et toutes ces horreurs qu’on entend dans les prétoires quand la mère vient faire un procès pour se débarrasser du mari indifférent, lointain, volage et violent. Les hommes ont bon dos, et ils l’ont cherché car nombreux, trop nombreux, sont... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 23:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,