LES ANACHRONIQUES

Mon nom est THEOLONE - Philosophie et bavardage

vendredi 24 février 2006

8.2. Mélodie en sous-sol.

8.2  Trentième jour. Parce que ceux d’entre les fleuves en savaient plus que ceux venus de l’ouest, ceux-ci ont détruit ceux-là. Ils ne supportent pas qu’on ait plus de cent cinquante ans d’histoire et de civilisation, ils ne supportent pas que le forfait qu’ils viennent de commettre ait été écrit longtemps avant eux dans les anciennes écritures. Ils voudraient croire à leur innocence. Ils ne sont que les derniers répétiteurs même pas inventifs des vieilles leçons qui ne servent à rien. Leur guerre sera aussi... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 22 février 2006

CHAPITRE HUITIEME - 8.1 Mélodie en sous-sol

8.1  Vingt-neuvième jour. Mai 2003. Guerre ou pas guerre ? Si j’étais journaliste, il serait trop tard pour y penser. Si j’étais philosophe, il serait trop tôt pour réfléchir. La guerre impensable est déjà finie avant même qu’on ait pu la nommer. Mais l’est-elle vraiment, finie, et ne voyons nous que le début d’une longue horreur ? Déjà en trois semaines, elle a réussi à accumuler tous les poncifs inlassablement répétés depuis trois mille ans. Je dis trois mille ans, j’aurais pu dire trente mille, trois... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 18:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]