LES ANACHRONIQUES

Mon nom est THEOLONE - Philosophie et bavardage

mardi 7 mars 2006

9.3. Le voleur.

Trente-troisième jour. Mes maîtres, autrefois, m’avaient expliqué tous les secrets des lignes des mains, du blanc des yeux, du visage ridé. Rien n’est inventé, tout est codifié, tout est sacré. Il faudra que je le dise un jour au moine, de consulter mes maîtres. J’ai oublié depuis longtemps l’enseignement des maîtres. Je suis un moine de pet de lapin tout juste bon à faire tourner la clé dans la serrure. Nous nous toisons, l’icône et moi. C’est à ce prix qu’elle me fait vivre. Un jour passé, un touriste savant expliqua... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 18:46 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

vendredi 3 mars 2006

9.2. L'icône.

Trente-deuxième jour. C’est malin vous l’avez coupé dans son élan avec sa chaise. Le voilà obligé de recommencer pour retrouver son fil. Vous voudriez que je reste assis sur ma chaise en paille devant la chapelle à contempler l’horizon poussiéreux, les cerises et les hirondelles, les vignes du seigneur. Je mens d’ailleurs, les vignes sont de l’autre côté du col et je ne les vois pas d’ici. Je ne vois que la blessure inguérissable, la ligne. Alors pourquoi philosopher ? Immobile, je hoche la tête quand passent les... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 13:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
jeudi 2 mars 2006

CHAPITRE NEUVIEME – SAGE COMME UNE IMAGE.

Chapitre neuvième – Sage comme une image. 9.1 Trente-et-unième jour. Septembre 2003. Je suis trop occupé par mes voyages et je n’ai pas le temps de philosopher. Ni même celui de comprendre ce qu’il me raconte, le moine. Parce que, en effet, il philosophe. Il n’a rien lu de ce qu’ils ont écrit, tous ces hommes prestigieux que l’on appelle philosophes. N’y voyez aucun dédain de sa part ni de la mienne, le fautif est moi seul et mon cerveau peu enclin à l’effort qu’impose leur lecture. Il est de bon ton de prendre des... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 18:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]