LES ANACHRONIQUES

Mon nom est THEOLONE - Philosophie et bavardage

mardi 16 janvier 2018

132 - Seizième jour : Thé à la menthe

#1/3 . Descendre, dit-elle Descendance et patrimoine, nature contre volonté, fidélité contre foi, foi sans fidélité, commune reconnaissance de l’autre, comme autre et comme nécessité, des alter ego en quelque sorte, ce mot latin a-t-il au moins un pluriel ? La voici, la folle illusion dont tout découle : je suis éternel parce que mon enfant est moi, stupide projection, stupide incarnation, stupide désir ; je me crois éternel alors que pèse sur cet enfant, que nul n’a le pouvoir ni même le droit de lui imposer, cette... [Lire la suite]

mardi 2 janvier 2018

131 - CHAPITRE QUATRIEME . LA JUSTICE ET LE GIGOLO (Quinzième jour)

Quinzième jour : Les silences De l’influence de la peur de la mort sur l’oppression de la femme par l’homme. Je n’arrive pas à comprendre comment l’humanité en est arrivée là qu’une moitié d’elle-même réduise à ce point son autre moitié. Je vais tenter d’élucubrer là-dessus, en tâtonnant en m’étonnant, et cette élucubration pour y voir clair n’est pas pire qu’une autre. Comment se fait-il qu’aucune femme pendant si longtemps ne se soit vraiment révoltée, ni qu’aucun homme n’ait fini par avoir honte ? Vous allez m’en trouver,... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 23:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 15 décembre 2017

130 . Intermezzo : Les intermezzos

    LES INTERMEZZOS     Je ne devrais pas céder à la tentation d’encadrer les fiches du moine. Besoin d’introduire, de clarifier, de débroussailler, sans doute pour tenter d’inventer du sens là où parfois son travail pataugeait dans l’approximatif sous mon regard incertain. Trahison naturellement que ces cadrages, vieux réflexe de photographe. Le flou monacal est nécessaire à Théolone, la liberté de son lecteur en dépend. Un jour je te parlerai du flou, non point le flou artistique qui n’est que cache-misère,... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 00:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 13 décembre 2017

129 . Quatorzième jour #2/2 Adoption et liberté

  2/2.  Adoption et liberté   A chaque naissance, tout est refaire. Qui ose encore parler de fidélité ? Je ne peux imaginer d’autre chemin vers l’éternité que cette sorte d’adoption commune par les parents, au moment de la naissance ou longtemps après : deux personnes autour d’un enfant, nouveau-né ou déjà grand, qui se rencontrent, qui s’unissent autour de lui, qui l’enveloppent de leur vie. Sans cela, aucune légitimité ne peut exister, et l’enfant va errer dans un monde sans foi ni loi et devenir un... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 07:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 12 décembre 2017

128 . Quatorzième jour #1/2 Le contrat de vie : la fidélité

1/2. La fidélité J’ai écrit quelque part le mot de fidélité. Que nul ne se méprenne, et qu’on ne me prête pas d’intentions que je n’ai pas. Moine, je sais ce qu’est une règle, je sais que les seules dignes de l’être sont celles auxquelles chacun accepte librement de se soumettre, condition de vie commune et non servitude volontaire. Il n’appartient à personne d’imposer à celui-ci ou à celle-là une règle de fidélité autre que celle qu’il se donnera. La fidélité obligatoire, imposée, impérieuse, implacable, ne sera jamais un... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 16:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 26 septembre 2017

127 . Treizième jour : ADN - Imbécillité masculine

#2/2   Imbécillité masculine L’homme a prétendu et prétend encore échapper à l’amour et à la foi nécessaires. Il s’est vu fermer la porte au nez par l’Amazone ; il pourra la charger de chaînes, l’enfermer au gynécée ou au harem, la recouvrir de pied en cap d’un tissu chatoyant, la payer moins pour un même travail, il ne trouvera jamais la bonne clé, la seule porte qui compte restera fermée. Il a trouvé aujourd’hui quelque chose qui ressemble bigrement à cette clé : l’Acide-Desoxyribo-Nucléique. Il lui fallait bien un... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 00:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 30 juillet 2017

126 . Treizième jour #1/2 : ADN - Les argonautes

#1/2    Les argonautes   La dépendance de l’homme, la porte de l’éternité, seule l’Amazone en a la clé. Il a beau la déclarer inhumaine et la repousser aux confins du Pont-Euxin quelque part entre Crimée et Tchétchénie, il a beau la conquérir elle et sa toison, on pourrait en dire long sur cette toison féminine, il n’a jamais réussi à voler la clé. Jason lui-même, trop facile vainqueur, s’est vu claquer la porte au nez par Médée la pure. Nous les hommes, nous pouvons quelquefois conquérir la toison ; nous... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 23:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 28 juillet 2017

125 . Douzième jour #4/4 . Une affaire de genre (#4/4 nature et tradition)

#4/4    Voilà le discours : nature et tradition Faut-il y ajouter sel et poivre ? En ai-je assez dit ? Le discours est multiple mais sans cesse il retombe dans l’ornière que je viens de réciter. Il n’y a aucune caricature, il n’y a que le squelette, tout le reste est habillage, ramage, plumage, verbiage, maquillage. Sans ces atours, peu de restes, peu de chair, peu de matière, un spectre. Il faudra le reconnaître partout, ce discours ; il est malin, il saura se parer des plumes du paon pour mieux séduire... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 17:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 24 juillet 2017

124 . Douzième jour #3/4 . Une affaire de genre (#3/4 Il y a une effrayante universalité)

3/4   Il y a une effrayante universalité Celle de la mainmise de l’homme sur la vie de la femme. On trouvera peut-être des tribus, des cultures, des pays, où ces comportements n’existent pas. Les anthropologues sauront m’en dénicher, Amazonie ou contreforts himalayens. Ces paradis sont isolés dans le grand concert du machisme ; ils n’auront pas contribué à la construction du monde où je vis. Ma grande île ignore ces raretés, et je vais donc les ignorer aussi. Ma lorgnette ne va pas au-delà de la plaine partagée qui seule... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 23:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 17 juillet 2017

123 - Douzième jour #2/4 . Une affaire de genre (#2/4 Mais il me fallait un tremplin)

_________________________________ 2/4. Mais il me fallait un tremplin Néanmoins je postule. Je postule que cette donne biologique est pour nous mâles une chance. Je la vis telle. On va me vanter les mérites de la grossesse, les joies de l’accouchement, l’exaltation de la maternité. Je laisse dire, moi je ne me vois pas traverser les neuf mois pour aboutir au cri primordial. J’observe dans ma petite lorgnette toute leur vie durant les femmes se confronter aux désagréments de leur condition animale, et je me dis que je me sens bien... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 23:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,