LES ANACHRONIQUES

Mon nom est THEOLONE - Philosophie et bavardage

jeudi 8 août 2019

315 - Quarante-huitième jour . La guigne

  Désolé, monsieur de la Morale, le moine ne choisit pas, il regarde dans les yeux, il sourit un peu et signe que non. Ne me demandez pas des comptes, ne me montrez pas du doigt. Je pourrais aligner de grandes théories pour m’expliquer, dire qu’on ne les aide pas en donnant ainsi, dire que seule l’action collective vaut et non l’individuelle, dire que seule une solution politique est viable et non des aumônes, dire que c’est votre travail monsieur le gesticulateur en chef de savoir les accueillir, les protéger, les éduquer, les... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 00:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 3 juillet 2019

314 - Quarante-septième jour . Un euro tout neuf

  ----------------------------   Que dit la morale à ce moment là ? Que va-t-il me dire, ce miroir entêtant qui me juge ? Et vous, qui me jugez aussi, qu’allez-vous me dire, vous les anges gardiens du petit roumain au pull tricoté ? Qu’allez-vous me dire camarades automobilistes qui attendez votre tour en espérant que le feu passe au vert avant qu’il n’arrive ? Déjà je vous sens surpris de me voir déguisé en automobiliste urbain quand je me revendique moine insulaire gardien d’icône. Cela est-il... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 11 juin 2019

313 - Quarante-sixième jour . L'enfant roumain

Quarante-sixième jour. L’enfant roumain. La voilà, la vraie mauvaise gouvernance. Celle qui, loin de décider, loin de montrer une voie, une bonne ou une moins bonne mais une voie qu’elle soit sacrée ou même aride, s’empare des peurs du monde, les miennes les tiennes, puis les entretient et les engrosse pour mieux les utiliser. Elle oublie la force du droit pour donner la force à la force, et sous prétexte de protéger les braves gens comme ils disent, elle protège les puissants contre les faibles, les grands contre les humbles, les... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 01:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 8 juin 2019

312 - Quarante-cinquième jour . Manichéisme

 Quarante-cinquième jour. Manichéisme. Les cycles sont toujours interrompus par des cataclysmes. Nous mourons dans les cataclysmes, mais sans eux nous ne vivrions pas. Que serait la flamme d’une bougie qui ne s’éteindrait jamais ? Que seraient le haut sans le bas, l’humide sans le sec, la source chaude sans la source froide, le pôle nord sans le pôle sud, le positif sans le négatif ? J’arrête là ma liste, sinon quelqu’un va surgir et me parler du bien et du mal. Quel besoin de les convoquer, ces deux là, alors que nul... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 00:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 3 juin 2019

311 - Quarante-quatrième jour . La vigne

Quarante-quatrième jour. La Vigne. Alors j’ai tourné le dos au paysage transparent, à la terre ocre, à la mer qui la découpe en criques et caps, à la traînée de poussière qui maintenant dépasse à peine la crête de l’horizon, la dame a dû arriver chez elle, elle embrasse ses enfants ou les gronde, la tête lui tourne un peu, chaleur et fatigue, la vie qui pèse un peu trop lourd parfois. Finalement il m’est plus facile d’imaginer que c’est une dame, ce nuage de poussière à l’horizon. J’ai tourné le dos et je suis parti vers le sud,... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 21:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 1 juin 2019

310 - CHAPITRE DIXIEME . Besoin de rien (Quarante-troisième jour)

Vivre ou ne pas vivre dans le monde. De l’égoïsme nécessaire. Quarante-troisième jour. La ligne Octobre 2002. Il fallait que je me secoue, que je laisse morosité et colère tenir le registre de la chapelle et que je fasse un petit tour de frais. Le vent s’est levé depuis quelques jours. L’air est plus transparent que jamais. On voit bien les bouts de terre au loin, derrière la ligne, ocres sur fond bleu. Parfois un petit nuage de poussière révèle le passage d’une voiture sur quelque chemin. Il y aurait une vie là-bas, aussi. Un... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 01:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 27 mai 2019

309 - Intermezzo : Le chaos de la vie

    Que suis-je venu faire dans ta vie naissante ? Il faut se poser la question, d’évidente la réponse est devenue sournoise et j’ai encore une histoire à te raconter, notre histoire, celle que tu crois connaître mais dont les prémisses t’échappent auxquelles tu as suspendu d’étranges oripeaux. Une alchimie illisible se met en place à la naissance d’un enfant, rien de surnaturel ni de magique, mais tellement chaotique que nul n’en peut démêler les fils. C’est par elle que l’enfant va entrer dès son premier jour et... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 23:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 4 mai 2019

308 - Quarante-deuxième jour . Impunité

Impunité. L’impunité vous dis-je. Elle scandalise celui qui s’est vu jeté dans la boue ou balafré dans une rue sombre. Elle encourage le balafreur et bientôt le voici roi du monde. Quelle est cette loi dont on le menace et qui se tait ? Lorsque l’enfant a vu ainsi prospérer son grand frère balafreur, et en reflet repoussoir son père s’amoindrir dans le respect de l’écrit du savoir et du droit en attendant sagement le bon vouloir des uns et les subventions des autres, comment pourrait-il comprendre soudain qu’il mérite la... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 00:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 30 avril 2019

307 - Quarante et unième jour . Gouvernance

Gouvernance. La bonne gouvernance. Les grands principes démocratiques. Les gros mots sont lâchés, un peu ridicules, pompeux, désuets, dérisoires. Comment disent les bonnes gens d’aujourd’hui ? Ringards, disent-ils. Ces mots sont ringards. Voilà ce que disent les gens d’aujourd’hui. Ou d’hier, je ne suis pas les usages d’assez près, ils disent peut-être un autre mot, maintenant, les gens, et ringard est à son tour ringard. Voilà aussi pourquoi j’écris, pour leur permettre de survivre, leur donner une toute petite chance de... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 00:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 27 avril 2019

306 - Quarantième jour . #4/4 De la politique de Sécurité

 #4/4 - Certains quartiers sont invivables. Je le sais madame la Directrice. Il y faut de l’autorité, de l’énergie, de la présence. Policière, oui, éducative aussi, civilisée, nombreuse, compétente. Quelques cow-boys n’ont jamais porté la paix dans les rues. Je l’écrivais déjà bien avant que l’autre énervé ne vienne mettre le feu aux lieux. Je suis bien incapable, pauvre de moine, d’aller parlementer avec les habitants les plus patibulaires de ces endroits, prêts à tout pour me voler ma belle auto rutilante. Je ne vais pas... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 17:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,