LES ANACHRONIQUES

Mon nom est THEOLONE - Philosophie et bavardage

mercredi 19 octobre 2005

CHAPITRE CINQUIEME - Mettez-m'en un au frais, de titre

5.1.           Dix-huitième jour. 1°)    Par quel étrange paradoxe la terre que je contemple depuis mon observatoire est-elle si calme et paisible, d’apparence ?. Pourquoi rien dans le paysage ne peut m’alerter sur les forces souterraines à l’œuvre, sans lesquelles ce paysage n’existerait pas, je le sais, mais par lesquelles un jour, dans une minute, dans une heure ou un millénaire, il va exploser en poussières. Il y en a déjà beaucoup, de la poussière, dans le paysage. Un peu... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 18:42 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

mardi 27 septembre 2005

4.2. Descendre, dit-elle. #2

2.b    Le mal aux pieds. Il est temps de vous parler de l’adoption. Je croule sous les fiches : Théolone le Moine, du haut de sa retraite, rêve que l’homme est grand. Je suppose qu’il veut dire ici l’homme, comme on dit la mésange ou la panthère, ni mâle ni femelle mais l’homme qui fit Dieu à son image. Car l’homme, tout masculin qu’il soit, n’est pas plus mâle que femelle d’être homme, tout comme la panthère n’est pas plus femelle que mâle d’être féminine. C’est juste une affaire de probabilité binaire et salutaire.... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 13:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 12 août 2005

CHAPITRE QUATRIEME. 4.1 - Adopter.

Ugly beauty. 4.1.                       Quinzième jour. Août 2001            De l’influence de la peur de la mort sur l’oppression de la femme par l’homme. J’ai honte d’avoir laisser se déployer une théorie pareille. D’ailleurs non, je n’ai pas honte. Finalement, il pourrait bien ne pas avoir entièrement tord, mon moine. Je n’arrive pas à comprendre comment l’humanité en est arrivée là, qu’une moitié d’elle-même... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 09:16 - Commentaires [3] - Permalien [#]