LES ANACHRONIQUES

Mon nom est THEOLONE - Philosophie et bavardage

lundi 25 octobre 2010

23.10 - Brûler Diderot ? #2

C’est vrai quoi à la fin. Si chacun de nous n’est plus que de la brique de son coin, alors tout devient acceptable, tout devient culture, tout devient légitime. De quel droit un occidental pourrait s’insurger contre des pratiques d’autres lieux dont il ne connait rien des soubassements quand il y aurait passé vingt ans de sa vie à observer, chez les indiens d’Amazonie ou les Papous dans la tête ? Du droit du colon ? Du droit de la culture avec un Q majuscule ? Du droit de l’homme, invention bourgeoise du siècle de la... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 00:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 11 octobre 2010

23.10 - Brûler Diderot ? #1

Je me sauve, je vois le moine qui remonte. Il risque de me prendre en flagrant délit. Surtout ne lui dites rien. Cent-trente-huitième jour : Autodafé.Me voilà bien avancé. Je voulais pourfendre l’évidence et je me retrouve en pleine identité. De l’individu dans la cité, de la cité sur l’individu, de sa liberté et de ses limites, de la loi-arbitre au libre-arbitre, que n’ai-je dérivé de vague en vague pour m’échouer en terre inconnue, ou trop connue. Faut-il ajouter une goutte d’eau à la mer, ou un grain de sel ? Mon détour en... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 11:51 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 25 juillet 2010

Les grandes marées.

C’est jour de grande marée. Les vagues viennent battre le pied du mur. Il n’y a plus personne sur la plage surchauffée, il n’y a plus de plage. Je vais revenir à la maison sans bouteille et je vais recopier une des vieilles fiches qui me restent, contrarié.Le moine est toujours devant son café, à croire que la tasse est fée et qu’elle se renouvelle au fur et à mesure. Comme il ne fait pas attention à moi, je vais dissiper le malentendu qu’il a fait exprès de provoquer. Je l’entends déjà râler : il n’y a pas de malentendu, il y a des... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 23:54 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 22 juillet 2010

De la contradiction.

Je connais le moine comme si je l’avais fait. Il s’enthousiasme sur l’étendue du paysage qu’il feint de découvrir après avoir ouvert la porte, il nous annonce qu’il se réjouit du champ qu’il reste à explorer. Il reste, dit-il. Il se moque du monde : rien n’est encore exploré et il s’est contenté d’ouvrir la porte, entrouvrir est plus exact. Je devine qu’il a étalé tous ses outils d’explorateur sur le seuil, non pour s’en servir mais pour me les laisser. Il s’est bien gardé de me donner le mode d’emploi.Je comprends soudain qu’il n’a... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 22:20 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 15 juillet 2010

23.9 - La théorie des ensembles #3.

Cent-trente-septième jour (suite et fin) Nous voilà bien. Le moine est visiblement contrarié. Il tient autant à sa liberté animale qu’à l’impossibilité de solitude. Ce sont les deux faces de la condition humaine, et il est bien obligé d’admettre qu’elles ont comme un air d’incompatibilité. Il ne renoncera ni à l’une ni à l’autre. Quelque chose me souffle qu’il va nous laisser en plan avec ce constat et qu’il va falloir s’en dépêtrer. 3. French escape, ou la fuite à l’anglaise. Je ne suis pas très obstiné. Je butte sur... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 00:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 10 juillet 2010

23.9 - La théorie des ensembles #2.

Il me fatigue avec ses cités entrecroisées. J’ai pourtant bien peur que ce soit une bonne fatigue, de celles qui endorment vite le soir quand la fraîcheur est revenue. Ne serait-il pas en train de me persuader que ce conflit entre ma vie privée et ma vie professionnelle, ces tiraillements entre mes amis d’avant et mes relations d’aujourd’hui, ces mésententes entre ma famille de maintenant et mes cousinades d’enfance, non seulement ne sont pas des entraves au plaisir de la vie et au repos de l’esprit, mais sont plus nécessaires à la... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 12:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 8 juillet 2010

23.9 - La théorie des ensembles #1.

Je me suis trop vite réjoui, un instant distrait par un écheveau de fausses pistes. Le moine s’est éloigné dans une autre direction. Pour mieux dire, le moine a libéré sa route et je ne peux plus le suivre. Il marche trop vite, la pente est trop raide, il escalade une montagne et je m’essouffle à ne pas le perdre de vue. Où va-t-il ? Que veut-il avec sa carte d’identité, sa liberté, sa théorie des ensembles ? Des groupes, des anneaux, des corps s’entremêlent, et la liberté est à ce prix, dit-il. Ouais. Il le dit. Puisqu’il le dit.... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 22:18 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 6 juillet 2010

23.8 - Les cartes d’identité.

Il y a longtemps que je voulais qu’il y pense, au mot cité de cité. Je voyais bien que le Moine se perdait dans des énumérations répétées, tournant autour et cherchant la sortie comme une mouche dans une véranda, et pourtant quoi de plus simple que ces deux syllabes ? Le voici plus libre, soudain, tout peut désormais s’articuler dans le discours, et il va pouvoir reprendre sa marche. Un seul mot, et si ardu soit-il le chemin s’ouvre. Cent-trente-sixième jour. Rien n’existait de quelque immanence que ce soit, rien n’existe,... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 21:44 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 3 juillet 2010

23.7 - Les liaisons dangereuses.

Toute construction tient par ses liaisons, à commencer par ton château de cartes. L’évidence est la plus fragile d’entre elles, à supposer qu’elle soit une liaison, liaison dangereuse qui va s’évanouir dès que tu fermeras les yeux. Un clin d’œil, et tout sombre sans même qu’il y ait du bruit. Laisse ta conscience grande ouverte, en veille, en chasse, et ne prends rien pour argent comptant. Cent-trente-cinquième jour. Nous avons tout appris. A tâter, à écouter, à regarder, à parler, à renifler. A calculer, lire, écrire. A... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 15:03 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 16 juin 2010

23.6 - Arithmétique.

Deux et deux font quatre. Et une évidence, une ! Si je crois le Moine, il va falloir la fuir, ou du moins s’en méfier, et je crois le moine. Pour être exact, lorsque je comprends ce qu’il écrit, il m’arrive de penser que je pense comme lui. Croire n’est pas le bon mot, n’a jamais été un bon mot, c’est un mot de corbeau moi qui me trouve renard. Deux et deux ne feraient-ils pas quatre, alors ? Cent-trente-quatrième jour. Il ne faut pas confondre ce qui relève de l’évidence et ce qui ressort d’une définition. Un jour, quelqu’un,... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 22:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,