LES ANACHRONIQUES

Mon nom est THEOLONE - Philosophie et bavardage

dimanche 6 juin 2010

23.5 - Histoire d'oeil #3: La liste.

La science elle-même reconnaît aujourd’hui son impuissance à rendre compte du réel. Peu de nos arrogants d’estrade le savent, mais tous ceux qui au fond de leurs laboratoires tentent de percer d’ultimes secrets avec les télescopes les plus puissants, les accélérateurs les plus gigantesques, les ordinateurs les plus torrides, se heurtent à d’impossibles défis, à des questions nouvelles et tragiques, à des incompatibilités définitives.  Ils s’étaient crus un moment les maîtres du monde, et nous les avions crus tels... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 23:38 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 2 juin 2010

23.5 - Histoire d'oeil #2: la souche.

    Il s’arrête. Un arbre est tombé sous les coups du bûcheron et la souche lui propose un siège. Il peut y asseoir son vertige naissant. Il va pouvoir souffler, respirer, échapper à l’emprise de l’évidence.Cent-trente-troisième jour, suite. 2. La souche. Voilà ce qui me troublait pendant ma promenade, je le comprends mieux maintenant, assis. Je prends le temps d’examiner l’évidence et de m’en libérer, comprendre si cela existait ou n’existait pas avant que je ne lui donne réalité par ma simple présence sensible, par... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 14:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 23 mai 2010

23.5 - Histoire d’œil #1: les fragments.

Hormis la tonsure des sommets, nul n’y échappe ici, la chaîne des montagnes du milieu est couverte de forêts, entourée plutôt, cernée. Maquisarde au sud, rabougrie à l’est, sombre et sauvage au nord, ample à l’ouest. Chênes nains et pins d’Alep, eucalyptus et caroubiers. Et partout cèdres en futaies vertigineuses et odorantes. Il marche à travers les forêts de son île. Et il n’en croit pas ses yeux.Cent-trente-troisième jour. 1. Les fragments. Lorsque je marche à travers la forêt de cèdres, sur le flanc ouest de ma montagne, je... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 21:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 18 avril 2010

23.4 - Oublier l'économe.

Oublier l'économe.Il est las du discours économique, le moine. Il n’a plus envie de s’en laisser ni  compter ni conter. Il n’a jamais eu envie. Concevoir un monde n’est pas en arrêter les règles de commerce et de fabrication, et le prix d’un objet ne peut en aucun cas décider de la vie ou de la mort de celui qui le fabrique, qui le transporte, qui le vend ou qui l’utilise. Je crois qu’il sait bien que c’est important, mais il se refuse à mettre le doigt ou plutôt la pensée, la mine, la plume ou le clavier, dans l’invention de... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 11:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 30 mars 2010

23.3 - Cataclysmes.

    Quelle drôle d’idée, l’idée de fraternité ! Elle suppose que nous sommes frères, elle prend sa racine dans la grande braderie des idées chrétiennes, dans la nappe phréatique qui alimente toute nos croissances, nos végétations, nos fruits. Il fallait bien, pour nos sans-culottes, tenter de mettre un peu d’huile dans l’engrenage antagoniste liberté-égalité. Ils ont choisi ce mot, non sans hésitation je le devine, non sans réticence je m’en doute, non sans inquiétude on le serait à moins.Mais il fallait une trilogie sinon... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 23:31 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 16 mars 2010

23.2 - Sommet Nord-Sud

Les fiches continuent d’arriver, le moine ne m’avait pas menti. C’est mon tour d’être paresseux et las. A moins que ce ne soit l’inverse. Je commente de moins en moins, et je balance à tout va.#2. Cent-trentième jourJe ne fais pas confiance à la bonté du monde pour qu’il tourne, ni à celle des hommes pour que leur société fonctionne, grandisse, et devienne par son exemple une civilisation. C’est précisément en admettant que l’homme n’est pas nécessairement bon, à supposer que ce mot ait un sens, que les règles que se donnera la... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 21:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 20 février 2010

CH.23 EVIDENCE. 23.1 - Les gardiens de la Société.

Il marche de long en large, il tourne autour de la chapelle, côté route puis côté torrent, côté montagne puis côté plaine, il agite les bras et grommelle dans sa barbe, une danse de l’ours autour de sa chaise en paille, une danse du scalp autour de son icône. Un chapeau poussiéreux et impossible laisse dépasser des boucles dépenaillées mais dissimule une probable tonsure involontaire, du genre calvitie supra crânienne, aucune lame jamais n’a glissé sur ce dôme. Il a toujours eu des chapeaux impossibles et si l’on devait vendre aux... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 00:22 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 20 janvier 2010

Respiration.

Respiration.J’aurais pu examiner le comportement des grandes compagnies pétrolières qui se partagent la manne de la soif inextinguible des brûleurs de calories, soif entretenue en toute connaissance de conséquences non par la Société elle-même, mais par ces mêmes compagnies en nous laissant croire que la faute de gourmandise nous revient. Nous n’y sommes pour rien si les domiciles s’éloignent chaque jour davantage des bureaux et les magasins des cuisines. Je n’évoquerais pas le vieux paysan à qui l’on a supprimé le bureau de poste et... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 18:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 6 janvier 2010

22.16 – Ma petite entreprise #4 : Les grands d’Espagne.

Cent-vingt-huitième jour. C’est facile d’inventer un conte moral. Je n’ai pas besoin qu’il aille plus loin pour conclure à sa place. Quelle est la valeur du conte, dans ce cas, quel est son compte ? Mon bon monsieur, l’intérêt du conte n’a jamais été de démontrer quoi que ce soit, puisqu’il décrit exactement ce que le conteur a envie de décrire. Il te fait faire un petit voyage où parfois tu n’as jamais pensé à traîner tes guêtres, il te fait faire un détour pour attraper une idée papillon qui volète sur un mot fleur qui ne lui... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 23:45 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 4 janvier 2010

22.16 – Ma petite entreprise #3 : Les deux cousines.

Cent-vingt-huitième jour, suite. Ne vous inquiétez pas, le Moine suit son idée. Il vautre son exemple dans la boue du chemin, et il en profite pour ramasser toutes les idées qui y dormaient. Mais il avance, et quand il aura jugé qu’assez d’idées sont sorties de la pataugeoire, il arrêtera son histoire. Vous n’en saurez jamais la fin. La prostituée de son histoire précédente, savez-vous ce qu’elle est devenue ? Moi non plus. Mais je reviens à la dernière bouteille.3 – Les deux cousines.La cousine se réjouit du succès de sa démarche et... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 12:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,